Lorgnettes de la Grande Guerre

EUGÈNE BURNAND, LE PASTEL AU BOUT DU FUSIL

#PourCeuxQuiSontPressésC’est dommage dans la suite, il est question de       . #EugèneBurnand #LorgnetteDeLaGrandeGuerre  #HerosDesDeuxGuerres#MuseeLegionHonneur #Casteur#Pastel #AsDesAs  Pour ceux qui n’ont pas non plus le temps, mais qui le prennent quand même.  Reliure bleu marine et lauriers dorés La coïncidence est trop belle pour qu’on ne le crie pas sur les toits. A partir du 11 novembre prochain et …

EUGÈNE BURNAND, LE PASTEL AU BOUT DU FUSIL Lire la suite »

DERRIÈRE LES COLLINES DE CALLIGRAMMES, L’HOTEL CALIFORNIA

#PourCeuxQuiSontPressés  Les Eagles prophétisés par Apollinaire Une #Lorgnette sur un #LivreAncien par la #VillaBrowna qui feuillette une #EditionOriginale des #Calligrammes d’#Apollinaire. Il y est question de #Golem, du #bleu, de l’#HotelCalifornia. Pour ceux qui n’ont pas non plus le temps, mais qui le prennent quand même.  Tenir dans ses mains l’édition originale des Calligrammes, c’est …

DERRIÈRE LES COLLINES DE CALLIGRAMMES, L’HOTEL CALIFORNIA Lire la suite »

Dinard, avant qu’il ne soit trop tard!

#EnBref, PourCeuxQuiSontPressés Une nouvelle #lorgnette sur un #LivreAncien par la #VillaBrowna. Un #AlbumChic de 40 planches du #MondeDAvant14, en #TirageLimité à 300 exemplaires. Ecrit par #AlbertFlament et dessiné par #Givré, #Sem de #VilleBalnéaire, bientôt #MortPourLaFrance. On y danse, on y nage, on y reçoit la #ReineDeDinard, l’#InfantLuis-Fernando, le «panache» d’ #AndrédeFouquières. POUR CEUX QUI N’ONT …

Dinard, avant qu’il ne soit trop tard! Lire la suite »

COCTEAU, ÉLOGE DU COCKPIT

JUSTE QUELQUES LIGNES POUR CEUX QUI SONT PRESSÉS. (C’est dommage : dans la suite du texte, on parle en volapük, on serre la pattes d’ours aux as des as, on pastiche Duchamp et le Greco, on se souvient de Musidora) Cocteau en 1917 par Modigiani Benito. années 20 « Draeger m’a montré les toiles de Benito, amusantes …

COCTEAU, ÉLOGE DU COCKPIT Lire la suite »

MAC ORLAN, BOFA, LES RATS ET LES POISSONS MORTS

LORGNETTES DE LA GRANDE GUERRE [2]  JUSTE QUELQUES LIGNES POUR CEUX QUI SONT PRESSÉS. (C’est dommage : dans la suite du texte, Edgar Allan Poe rode, Gus Bofa prête sa démarche à Keyser Söze, les rats singent les Poilus, le clair-obscur, vitriol de l’illustration, prend ses aises et Mac Orlan rougit de plaisir). Mac Orlan et …

MAC ORLAN, BOFA, LES RATS ET LES POISSONS MORTS Lire la suite »

«C’est vrai, ils ont peu donné d’encre. Mais tout leur sang»

JUSTE QUELQUES LIGNES POUR CEUX QUI SONT PRESSÉS. (C’est dommage : dans la suite du texte Péguy hurle : « Tirez, nom de Dieu »…) « Des riches, des pauvres, des faibles, des forts, des rêveurs, des chercheurs de bagarre » forment selon Dorgelès l’aréopage des « écrivains tombés à la grande guerre [… qui] acceptaient la souffrance et la mort mais …

«C’est vrai, ils ont peu donné d’encre. Mais tout leur sang» Lire la suite »